Investir en Bourse : ce qu’il faut savoir avant de vous lancer

Le rendement de votre livret A vous désespère mais vous hésitez à investir en Bourse ? Voilà ce qu’il faut savoir avant de vous lancer.

Trois bonnes raisons de se constituer un patrimoine financier

Pour diversifier et rendre liquide une partie de son patrimoine : les placements financiers permettent de répartir ses risques sur plusieurs continents, plusieurs secteurs industriels, plusieurs types de placements, et de revendre du jour au lendemain si nécessaire.

Pour miser sur les locomotives de l’économie mondiale : la croissance européenne est en berne mais des pays comme les Etats-Unis et l’Inde sont en plein boom, tout comme certains secteurs d’activité (luxe, biotechnologies…).

Les analystes financiers suivent ces locomotives et peuvent guider les épargnants décidés à bénéficier de leur dynamisme.

Pour saisir des opportunités : aujourd’hui, il existe des fonds garantis en capital, avec un potentiel de gain bien supérieur aux meilleurs livrets. Et un fonds en euros investi en assurance-vie rapporte 2 à 2,5 % sans aucun risque. Pourquoi s’abstenir ?

Trois règles du jeu à connaître

On investit en Bourse quand on a du temps devant soi. Il faut disposer au minimum de 5 ans pour effacer l’impact d’un éventuel accident. Ainsi, les épargnants qui ont investi début 2008 ont retrouvé leur mise début 2013, malgré deux crises très graves.

La Bourse connaît parfois des fluctuations brutales et présente un niveau de risque plus élevé que les livrets et comptes à terme, risque qui s’atténue avec le temps (voir ci-dessus). C’est le prix à payer pour bénéficier d’une espérance de gain bien supérieure.

Interdisez-vous de tenter des « coups » : l’inexpérience des investisseurs les conduit parfois à prendre des risques inconsidérés et à le payer très cher. Vous serez tenté par la campagne de publicité d’une introduction en Bourse, par le produit structuré de votre banque, par l’envolée soudaine d’un titre… Ne cédez pas à ces sirènes.

Mes principes pour vous accompagner en Bourse

Replacer votre projet d’investissement dans votre environnement personnel et familial : quels sont vos objectifs patrimoniaux ? pour combien d’années investissez-vous ? votre patrimoine est-il diversifié ou surinvesti dans un type de placement ?

Vous aider à définir votre degré d’acceptation du risque : êtes-vous prêt à accepter de fortes fluctuations à court terme, pour un objectif de gain élevé ? préférez-vous des valeurs plus stables, même si le rendement est sans doute moins élevé ?

Vous proposer une allocation d’actifs conforme à votre degré d’acceptation du risque, et des thématiques d’investissement que nous vous expliquons : pays émergents, grandes valeurs de croissance, valeurs cycliques par exemple.

Quels placements propose Axios ?

Axios préconise des SICAV et des fonds communs de placement, sélectionnés auprès de sociétés de gestion qui ont démontré leur sérieux et la régularité de leurs résultats sur cinq ans, dix ans ou plus.

En revanche, nous excluons les actions en détention directe (c’est-à-dire les parts de sociétés achetées en direct), trop risquées, et les produits dont nous ne comprenons pas la « mécanique interne ».

C’est le cas par exemple des produits structurés, qui promettent un rendement prédéfini en fonction de l’évolution d’un indice (CAC 40, Eurostoxx 50) : leurs mouvements à la hausse ou à la baisse, à contre-courant des marchés, restent un mystère.

Patrick de Laporte, Axios Paris  Patrick de Laporte – Axios

Lire aussi :

Versements programmés : prendre des risques en limitant les risques


Vous désirez un rendez-vous ?

Rechercher

AXIOS

dans votre région

04 50 66 56 58

contact@axios.fr